Derrière le portail vert : éperdument

5,00

Deux enfants, deux « petites » peu pressées de grandir, saisies sur quelques saisons de sursis, « à l’abri des fracas du monde ». On avance dans le récit comme dans un tableau de Chardin ou de Sisley : tout à la fois un conte d’enfance composé par touches successives impressionnistes et un journal d’adulte penché sur des scènes encore imprégnées de secret et dont les résonances font songer aux compositions de Paul Delvaux. Entrent en scène le jardin, la maison et ses dépendances, l’intendant et la grand-mère, les petites filles, te chien, les mères. Une évocation intemporelle de charmes mystérieux, un regard d’enfant implacable. « Les petites se perdaient parfois entre tes choses qui font du bien et celles qui font du mal. De temps en temps elles se persiflaient des insultes au visage, l’oeil luisant. Elles se frappaient sur le bout des doigts pour se souvenir qu’elles étaient réveillées, dans le monde silencieux des verrières aux nervures de cuivre, dans la cabane sous le platane, dans la maison derrière le portail vert. »

1 en stock

ISBN / EAN : 9782913904620 UGS : 9782913904620 Catégorie : Étiquette :

Informations complémentaires

Poids 109 g
État

Comme neuf

Éditeur

Format

Date de parution

30/09/2017

Détails

1 vol. (80 p.) ; 20 x 14 cm

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.