La fin du rêve socialiste : la grande impasse du XXe siècle

3,00

Le rêve d’une société socialiste, qui a profondément marqué le XXe siècle, s’est évanoui avec la chute du Mur de Berlin en 1989 et, dans notre pays, avec le renoncement du Parti socialiste à la rupture promise avec le capitalisme (après l’élection de François Mitterrand à la Présidence de la République en 1981). En quelques décennies, après avoir porté les espoirs d’immenses masses humaines, le socialisme a vu sa crédibilité s’effondrer. La révélation de l’étendue des désastres du « socialisme réel » que l’URSS et les autres pays dits « socialistes » prétendaient incarner a joué un rôle considérable dans la transformation du rêve en cauchemar. Mais cette faillite n’explique pas à elle seule l’incapacité du socialisme à convaincre de sa supériorité sur le système capitaliste, dont le développement accumule les dégâts humains et environnementaux. L’impasse à laquelle a abouti l’« idée socialiste » a pour origine, tout à la fois, les conditions dans lesquelles cette idée s’est forgée, les pratiques auxquelles elle a conduit et enfin les bouleversements des structures de la société et leurs répercussions sur les représentations de l’avenir des masses populaires. La reconstitution de cette trame à travers le temps, notamment en mettant en parallèle les parcours des deux principaux partis qui incarnèrent l’idéal socialiste dans notre pays, le PCF et le PS, éclaire un passé encore tout proche, faisant apparaître des traits caractéristiques de la société française.

1 en stock

ISBN / EAN : 9782356873354 UGS : 9782356873354 Catégorie : Étiquette :

Informations complémentaires

Poids 318 g
État

Comme neuf

Éditeur

Format

Date de parution

25/08/2014

Détails

1 vol. (271 p.) ; 20 x 13 cm

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.