Les avocats au cinéma

15,00

«Je vois un désastre. Je vois une catastrophe. Pire, je vois des avocats», déclame le choeur grec dans Maudite Aphrodite, de Woody Allen. Alcoolique ou drogué, obsédé sexuel, complice de son client, l’avocat de cinéma présente en effet bien des défauts… L’avocat américain viole quant à lui régulièrement la loi, n’hésitant pas à entrer par effraction là où les preuves peuvent se trouver. Pourquoi ? «Si Jésus-Christ vivait aujourd’hui et avait 5 000 dollars, il aurait connu un autre sort», dit pourtant Me Billy Flynn (Richard Gere), dans Chicago. En effet, l’avocat apparaît parfois comme le défenseur de la veuve ou de l’orphelin, redresseur de torts, héros des temps modernes. Cette dualité du personnage est constante. Il est âpre au gain, avide d’argent et de gloire, mais peut être aussi pur et désintéressé : un avocat au grand coeur ! L’auteur s’interroge sur les représentations de l’avocat au cinéma dans le cadre de l’enquête ou de l’audience, dans ses relations avec son client ou avec les magistrats, et sur l’image qui est donnée de sa vie privée et de sa morale professionnelle. Existe-t-il une évolution sensible de cette représentation ? Est-elle conforme ou non à la réalité ?

1 en stock

ISBN / EAN : 9782130585619 UGS : 9782130585619 Catégorie : Étiquette :

Informations complémentaires

Poids 360 g
État

Très bon état

Éditeur

Format

Date de parution

30/03/2011

Détails

1 vol. (X-241 p.) ; 22 x 16 cm

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.